• Qui est Mohamed Haramou, le nouveau patron de la Gendarmerie royale?

    Le général de division Mohamed Haramou, que le roi Mohammed VI a nommé à la tête de la Gendarmerie royale, est un homme de confiance de Hosni Benslimane, son prédécesseur. Voici son parcours.

    Mohamed Haramou, surnommé "le poulain" de Hosni Benslimane par ceux qui l'ont côtoyé, est né à Taza il y a 53 ans. Il est marié et père de deux enfants. Selon ses proches, il a souhaité intégrer les rangs des Forces armées royales (FAR) dès son plus jeune âge. Son vœu a été exaucé: Haramou est sorti sous-lieutenant de gendarmerie de l'Académie royale militaire.

    Mohamed Haramou a vite été repéré par le général Hosni Benslimane qui l'incorpore au sein du Groupement d'escadrons d'honneur (GEH), une des principales structures de la Gendarmerie royale, à côté du Groupement de sécurité et d'intervention de la gendarmerie (GSIGR). Implanté à Rabat, le GEH a pour missions essentielles de rendre les honneurs et d’assurer l’escorte et la sécurité rapprochée des personnalités. Autrement dit, celle du roi et des VIP. Après la mort du colonel Hani, qui assumait la direction du GEH, le roi Mohammed VI a confié Mohamed Haramou la responsabilité de ce groupement.

    Au cours de sa mission, Mohamed Haramou a prouvé ses compétences en accomplissant son travail avec sérieux et abnégation. Il a atteint le grade de colonel puis de général de division, toujours sous les yeux et les conseils de Hosni Benslimane. Ses proches parlent d'un homme "jovial et ouvert".

    Pour rappel, la Gendarmerie royale marocaine a été créée par le décret-loi (Dahir) du 29 avril 1957. Elle est une force publique chargée de "veiller à la sûreté publique et d'assurer le maintien de l'ordre et l'exécution des lois". Ce corps a le privilège d'exercer toute son activité dans un cadre juridique bien défini par des textes législatifs. C'est une force "statutairement militaire". La Gendarmerie royale "fait partie intégrante des Forces armées royales". Elle est composée "de militaires de carrière, de sous-officiers et d'officiers". La Gendarmerie est militaire dans son organisation "hiérarchique, dans ses moyens, dans son administration et dans sa forme de commandement".

    Source :http://fr.le360.ma


    votre commentaire
  • El Jadida : 5 suspects impliqués dans une affaire de meurtre mis sous les verrous

    Pour avoir été impliqués dans une affaire de meurtre à Sidi Smaïl relevant de la province d’El Jadida, cinq suspects ont été arrêtés, mercredi dernier, par les éléments de la gendarmerie royale de la région, apprend-on d’une source judiciaire. 

    Les gendarmes ont été alertés vers 4 h du matin ce jour-là pour se mobiliser et se rendre vers le centre de Sidi Smaïl situé à une quarantaine de kilomètres de la capitale de la région de Doukkala pour effectuer un constat d’usage sur le cadavre d’un jeune homme présentant une grave blessure au niveau de la cuisse.

    Evacué vers la morgue, le cadavre doit subir une autopsie permettant de déterminer la cause de la mort. Entre temps, les enquêteurs de la gendarmerie royale qui ont entamé les investigations nécessaires afin de tirer l’affaire au clair sont arrivés à savoir qu’il s’agit d’un crime de meurtre perpétré par cinq jeunes hommes lors d’une soirée bien arrosée. Ces derniers ont été arrêtés et maintenus en garde à vue.

     

    Source : http://aujourdhui.ma


    votre commentaire
  • Province de Nouaceur : Démantèlement par la Gendarmerie Royale d’un atelier clandestin de fabrication des sacs en plastique

    Les éléments de la Gendarmerie Royale de Casablanca ont démantelé, mercredi dernier, au douar Lahfaya, annexe Lamkanssa (Province de Nouaceur), un atelier anarchique aménagé pour la production clandestine des sacs en plastique, apprend-on vendredi auprès des autorités locales de la Wilaya de la région.

    Source : http://www.mapexpress.ma


    votre commentaire
  • Cinq marins pêcheurs naufragés sauvés par un hélicoptère de la Gendarmerie royale

    La Gendarmerie royale s'est portée, mardi, au secours d’un chalutier ayant échoué à environ 10 miles marins au large de la côte de Moulay Abdellah, province d'El Jadida, avec à bord neuf membres d’équipage, indique un communiqué de la Gendarmerie royale.

    Cinq marins pêcheurs dont le capitaine du chalutier ont été secourus par un hélicoptère de la Gendarmerie royale équipé de moyens de sauvetage en mer, précise la même source, ajoutant que deux autres membres ont été repêchés par un autre chalutier navigant dans la zone du sinistre et que les recherches se poursuivent pour localiser les deux marins pêcheurs portés disparus.

    La même source fait savoir que l’enquête menée par la Gendarmerie royale maritime de Jorf Lasfar, sous la direction des autorités judiciaires compétentes, a révélé que la cause de l’incident est la collision survenue entre le chalutier de pêche échoué, dénommé "Chargui II" et un navire cargo en transit le long des côtes atlantiques en direction du Sud.

    Les investigations ont permis également d’identifier et de localiser le cargo impliqué dans cette affaire qui a été intercepté par la Marine royale d’Agadir suite au signalement transmis par la Gendarmerie Royale d’El Jadida, selon le document.

    Les sept membres de l’équipage secourus ont été évacués vers l’hôpital provincial Mohammed V d’El Jadida pour recevoir les soins nécessaires, indique le communiqué, ajoutant que l’enquête se poursuit pour mettre la lumière sur les tenants et les aboutissants de cette affaire.

    Source : http://fr.le360.ma


    votre commentaire
  • Saab Seaeye, leader mondial des robots sous-marins, a annoncé l’acquisition par la Gendarmerie royale marocaine de l’un de ses véhicules robotisés pour ses opérations SAR (recherche, sauvetage et récupération).

    La Gendarmerie Royale choisit un robot sous-marin Saab pour les missions de sauvetage

     

    Le Falcon permet un déploiement rapide à partir d’un petit bateau. Au Maroc, il sera déployé selon le constructeur sur 2.000 km de littoral marin ainsi que dans les lacs intérieurs du pays.

    Il est équipé entre autres d’appareils photos, de vidéo HD, de lumières de forte intensité et de sonar à balayage. Il peut fonctionner dans des espaces confinés, dans l'obscurité et sans relâche pendant des heures.

    La Gendarmerie Royale choisit un robot sous-marin Saab pour les missions de sauvetage

    Il dispose de cinq puissants propulseurs et d'un système de contrôle qui aide à maintenir la stabilité dans les eaux turbulentes.

     

    La gendarmerie apprécie également que leur Falcon peut aller dans des endroits trop dangereux pour les opérations de plongée et où la profondeur de l'eau et la force du courant sont trop dangereuses.
    Le Falcon ne mesure que,1 mètre de long.

    Source : https://www.medias24.com


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires