• Une bande de malfaiteurs spécialisée dans le vol de câbles téléphoniques et de batteries, a été démantelé dimanche dernier, par la gendarmerie royale d’Erfoud. Ces vols de câbles et batteries qui appartenaient aux opérateurs IAM, Méditel et Inwi, ont été perpétrés à Errachidia, Agadir et Ouarzazate.

    Des perquisitions domiciliaires ont permis la découverte et la saisie de 48 batteries d’une valeur estimée à 192.000 DH et de deux véhicules ayant servi au transport du butin.

    Cinq mis en cause, dont deux receleurs, qui ont à leur actif 16 actes similaires, ont été arrêtés et présentés à la justice.

    Les investigations sont en cours pour identifier et arrêter d’autres complices.

    Source : Map


    votre commentaire

  • Les éléments de la gendarmerie royale ont pu mettre la main la semaine dernière à Guelmim sur un couple en possession de 550 kg de chira.

    Une guerre sans merci est déclarée dans les provinces du Sud contre les trafiquants de drogue très actifs dans cette région du Royaume et qui s’est soldée par le démantèlement de plusieurs réseaux de trafic de drogue. Le dernier cas est celui d’un couple âgé d’une trentaine d’années qui a éveillé les soupçons des services de sécurité dans la commune de Tagant (province de Guelmim) dès son arrivée devant le barrage dressé par les éléments de la gendarmerie lesquels ont procédé à un contrôle de routine avant de tomber sur 550 kg de chira outre d’importantes sommes d’argent en dirhams. Les éléments de la gendarmerie royale ont soumis le véhicule à une fouille manuelle qui leur a permis de découvrir une cache aménagée contenant des dizaines d’emballages et de plaquettes de chira dissimulées dans des sacs de ciment.

    Selon des sources locales, la drogue a été saisie dans un camion en provenance de Casablanca et à destination de la ville de Tan Tan, où les stupéfiants devaient être écoulés. Le couple a nié au départ toute relation avec la drogue, mais il a fini par avouer être un trafiquant de chira. Le couple a été placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête préliminaire.

    Durant la même période, les éléments des Forces Armées Royales ont pu mettre la main, suite à une information parvenue de la gendarmerie, sur plus de 80 kg de chira dans la région de Tizounin située à 100 km à l’ouest de la ville de Tata, et qui ont été abandonnés par leurs détenteurs. Une recherche minutieuse est effectuée actuellement dans cette zone pour élucider cette affaire et mettre la main sur les trafiquants.

    Alors que deux semaines auparavant les éléments de la police judiciaire de Smara ont interpellé 7 personnes pour le même motif. La quantité de drogue saisie au cours de cette opération, qui a conduit à l’arrestation des prévenus parmi lesquels deux enseignants, est estimée à 1,5 kg de chira.
    Le démantèlement de ces réseaux criminels s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les services de la sûreté en vue de combattre les différentes formes de crime organisé à travers les trois régions du Sud marocain.

     

    votre commentaire

  • À Elaïoune Sidi Mellouk, située au nord-est, à proximité de la frontière algérienne, les éléments de la gendarmerie royale ont mis la main sur une bande de malfrats qui cambriolait les fermes du douar Laghouatte, Caïdat d’Ouled Sidi Cheikh, commune rurale Aïn Lahjar, apprend-on d’une source judiciaire.

    Toujours selon la même source, le trio, dont le chef est un adolescent de dix-huit ans, a été épinglé en flagrant délit de cambriolage d’une ferme. Les trois hommes utilisaient une voiture et un triporteur pour transporter leur butin et le revendre dans les souks de la région. C’est l’adolescent, qui est originaire de ce même douar, qui se chargeait du cambriolage.

    Il profitait de l’absence du gardien et des employés pour pénétrer dans la ferme et voler des produits agricoles et des matériaux d’irrigation, notamment des moteurs, des batteries et des pompes. Le dernier cambriolage en date remonte au dimanche 20 octobre.

    Un habitant du douar a remarqué l’adolescent qui pénétrait dans une ferme et était rejoint quelques minutes plus tard, par un automobiliste et par un autre jeune homme en triporteur.

    Après quoi, les trois hommes ont commencé à charger leur butin dans leurs véhicules. Alertés par le témoin de la scène, les limiers de la gendarmerie royale sont arrivés à temps pour mettre le trio hors d’état de nuire.

     

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires