• «Une coordination entre les services de la DGST, la BNPJ et la gendarmerie royale a permis le démantèlement, vendredi 26 décembre, dans la région de Fès-Boulmene,  d’une cellule terroriste constituée de sept personnes, dont des membres de la Salafyia Jihadia», rapporte Assabah, en indiquant que ces salafistes spécialisés dans le recrutement au profit de Daach avaient prêté allégeance au soi-disant «calife» du prétendu «Etat islamique». «Les intéressés ont été arrêtés à leurs domiciles à Fès, Moulay Yacoub, Boulmene et Sefrou», précise le quotidien, en révélant qu’ils ont été conduits à la préfecture de police de Fès, en attendant qu’ils soient transférés vers le siège de la BNPJ à Casablanca.

    «Le démantèlement de cette cellule intervient quelques jours seulement après l’arrestation, à Boulmene, d’un quinquagénaire qui se préparait à proclamer la création d’un soi-disant Etat islamique au Maghreb et en Andalousie», rappelle le quotidien, en ajoutant qu’un récent coup de filet antiterroriste a permis le démantèlement de plusieurs filières terroristes dont les membres sont issus de quartiers défavorisés tels Bensouda et Dhar Elkhmiss.

    Source : http://www.le360.ma


    votre commentaire
  • incineration

    Plus de 5500 kilogrammes de tabamel (Mâassel) de contrebande pour narguilé ont été détruits à Médiouna, dans la journée du jeudi, par la brigade judiciaire de la gendarmerie royale de Casablanca.

    Les éléments de la brigade ont mis la main sur cette quantité de tabamel, mélange de tabac, de sucre sous forme de mélasse ou de miel, et d’arômes, en 2007, dans un conteneur en provenance d’Égypte.

    Source : http://lnt.ma


    votre commentaire
  • helico gendarme


    Des routes effritées, des ponts effondrés, des accès fermés, les inondations qu'a connues le Maroc ces derniers jours ont exigé une mobilisation. D'ailleurs, sur instructions royales, une délégation du ministère de l'Intérieur, conduite par Mohamed Hassad, s'est rendue, vendredi 28 novembre, dans les régions sévèrement frappées par les inondations. Une mobilisation des autorités locales, des forces de sécurité, des Forces Armées Royales, de la Gendarmerie Royale et de la Protection Civile a permis d'atténuer les conséquences des intempéries et de sauver plusieurs vies humaines.

    Ainsi, les opérations de secours menées depuis le 27 novembre 2014 ont permis le sauvetage de 1.093 personnes, en majorité dans les régions de Guelmim-Semara et de Souss-Massa-Draâ. A titre préventif, 1.690 personnes habitant des zones à risques ont été évacuées en temps opportun, notamment dans les provinces de Guelmim (650), Chtouka-Aït Baha(491), Taroudant (164) et Smara(157). 103 douars répartis sur 9 provinces ont été désenclavés sur un total de 356. Les opérations se poursuivent pour désenclaver les douars restants.

    Les efforts menés par les services techniques ont permis de rétablir la circulation sur 9 routes nationales (sur 14), 22 régionales (sur 36) et 35 provinciales (sur 51). Des denrées alimentaires de première nécessité, des couvertures et des tentes ont été acheminées vers les zones enclavées grâce aux moyens aériens déployés par les FAR et la Gendarmerie Royale. Ainsi, près de 2.000 kits alimentaires ont été distribués dans certaines localités relevant des provinces de Taroudant, Sidi Ifni, Ouarzazate, Figuig, El Haouz, Chichaoua et Tinghir. Par ailleurs, 10 bateaux de pêche chargés de vivres, ainsi que de stations de traitement d'eau et de bonbonnes de gaz ont quitté le port d'Agadir, le 1er décembre, à destination du port de Sidi Ifni, pour approvisionner les populations enclavées.

    Source : http://www.lereporter.ma


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires