• MRE1-600x300

    Quelque 450.800 Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont regagné le Maroc via le port Tanger Med passagers, depuis le début de l’opération Marhaba 2015, le 5 juin dernier, et jusqu’à la date du 31 juillet, soit une hausse de 20 pc, en glissement annuel.

    Le nombre de véhicules ayant transité vers le Maroc à travers ce port a atteint, durant la même période, 120.430 véhicules, en croissance de 11 pc par rapport à la même période une année auparavant, indique un communiqué de l’Autorité portuaire de Tanger Med (TMPA), parvenu jeudi à la MAP.

    Au cours de la même période, les mouvements vers la sortie au niveau du port Tanger Med ont concerné 121.600 passagers et 39.000 véhicules, en hausse respective de 15 pc et de 13 pc par rapport à la même période de 2014, précise la même source.

    Quant aux deux premiers jours d’août, qui correspondent au pic de saison, le trafic a atteint 56.700 passagers et 14.600 véhicules en entrée au Maroc, ajoute le communiqué, notant que le transit des MRE par le port Tanger Med s’est déroulé dans la fluidité.

    A cet égard, l’autorité portuaire a souligné que des améliorations notables ont été apportées pour la campagne Marhaba 2015 au port Tanger Med, en particulier l’augmentation de la capacité quotidienne du transport maritime à 32.000 passagers et à 8.500 véhicules au départ du port Tanger Med, et ce grâce à la progression du nombre de navires qui est passé de 8 à 12 et à la mise en service de 4 fast ferries permettant d’effectuer la traversée Tanger Med-Algesiras en moins d’une heure et de 2 navires destinés au transport du Fret.

    L’amélioration du confort des voyageurs au port figure également parmi les priorités de l’opération Marhaba 2015, et ce à travers la multiplication des points de restauration et de zones ombragées, explique la même source, relevant que des efforts importants ont été déployés par tous les intervenants, dont les autorités locales, la Direction générale de sureté nationale, la Gendarmerie Royale, les douanes, les Forces auxiliaires, le département de la santé, la protection civile et le Port Tanger Med, sous la coordination de la Fondation Mohammed V pour la solidarité, pour que les passagers transitent au port Tanger Med dans les meilleures conditions.

    Source : http://lnt.ma


    votre commentaire
  • aeroport_maroc_0

    Une réunion de haut niveau s’est tenue récemment à l’aéroport de Tétouan en présence de responsables de premier plan. L’objectif : verrouiller la sécurité des aéroports du royaume pour prévenir toute menace terroriste et pallier divers dysfonctionnements.

    Le Maroc oeuvre inlassablement pour renforcer la sécurité de ses établissements et infrastructures sensibles afin de les mettre à l’abri de toute entreprise terroriste au moment où le risque d’attentats devient plus que réel dans plusieurs pays voisins. Ainsi, selon Al Massae, dans sa livraison du samedi-dimanche (11-12 juin), une réunion "très spéciale" et de "haut niveau" s’est tenue récemment à l’aéroport Saniat R’Mel de Tétouan en présence de hauts responsables dont des sécuritaires : des représentants des FAR, de la Gendarmerie et de l’Office national des aéroports (ONDA).

    Cette réunion, selon les sources d’Al Massae était dédiée aux meilleurs moyens de sécuriser les aéroports du Maroc dans un contexte régional marqué par les menaces terroristes provenant des groupes extrémistes qui écument l’Afrique du Nord. Lors de cette réunion, selon le journal, il a été décidé de renforcer la sécurité dans les environs des aéroports, une mission qui incombe à la gendarmerie royale. Mais aussi de booster les moyens techniques de surveillance, de contrôle et de lever le degré de vigilance au maximum.

    Colmater les brèches
    Selon Al Massae, cette réunion de haut niveau intervient après la visite effectuée récemment à l’aéroport Mohammed V de Casablanca par le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad et Hosni Benslimane, patron de la Gendarmerie, pour s’enquérir du dispositif de sécurité du premier aéroport du royaume.

    Lors de cette visite, des brèches auraient été relevées au niveau de l’enceinte extérieure de l’aéroport et des directives fermes ont été données pour y remédier sur le champ. Selon Al Massae, et toujours en relation avec la menace terroriste, une alerte maximale a été décrétée dans les régions du Nord du pays. Des régions où se concentre le plus grand nombre d’extrémistes et dont des centaines qui ont réussi à rejoindre les zones de conflit en Irak et en Syrie pour combattre sous la bannière de l’Etat islamique.

    Cette alerte et la vigilance de nos services de sécurité donnent déjà de probants résultats : le 2 de ce mois, entre autres, une dangereuse cellule a été mise hors d’état de nuire. Ladite cellule, dont les membres ont été cueillis par les services de sécurité à Nador, Tanger, Tétouan, Saidia, mais aussi à Sidi Ifni, Dakhla, préparait des attentats à l’explosif contre des sites stratégiques et des personnalités civiles et militaires.   


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires