• Concours Gendarmerie Royale 2019

    La Gendarmerie Royale organise un concours pour le recrutement des élèves gendarmes au titre de l’année 2019.

    I- Conditions de candidature :

    Le concours sera ouvert aux candidats :
    – De nationalité marocaine ;
    – Célibataires ;
    – Agés de 18 ans à 24 ans au 01/09/2019 ;
    – Titulaires du baccalauréat année 2019 ou année 2018 ;
    – Aptes physiquement ;
    – Avoir une taille supérieure ou égale à : 1,70 m pour les masculins ; 1,68 m pour les féminins.
    – N’avoir pas été révoqués d’un emploi dépendant de la Fonction Publique ;
    – Ne pas avoir encouru de condamnation judiciaire ;
    – Etre retenus par la commission de présélection sur dossier.

    II- Dossier de présélection :

    1- Une demande manuscrite portant les renseignements ci-après :
    * Identité du candidat(e) (Prénom et nom);
    * Numéro de la C.N.I.E ;
    * Code MASSAR ;
    * Adresse complète, précisant la commune et la province ;
    * Numéros de téléphone et e-mail valide.
    2- Une photocopie légalisée du diplôme du Baccalauréat année 2018 ou un certificat de scolarité de la 2ème année du cycle Bac de l’année en cours, visé par la Délégation du Ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ;
    3- Un relevé de notes global et original des deux années du Baccalauréat, portant le Code MASSAR ;
    4- Un extrait bilingue d’acte de naissance ;
    5- Une photocopie légalisée de la C.N.I.E ;
    6- Un extrait du casier judiciaire ;
    7- Une fiche anthropométrique ;
    8- Un certificat de célibat ;
    9- Un certificat de résidence ;
    10- Deux photos d’identité format (4×4) portant au verso nom et prénom du candidat ;
    11- Deux enveloppes timbrées portant l’adresse exacte du lieu de perception de la convocation.

    III- Envoi dossiers de candidature :

    Les candidats intéressés et remplissant les conditions fixées, déposeront leurs dossiers de candidature entre le 19 Mars et 25 Avril 2019, aux Centres de concours de la Gendarmerie Royale relevant de leurs lieux de résidence cités ci-après :

    AL HOCEIMA – KHEMISSET – ESSAOUIRA – LAAYOUNE – RABAT – TANGER – AGADIR – CASABLANCA – FES -MARRAKECH – SAFI – TAZA – BENI MELLAL – DAKHLA – GUELMIM – MEKNES – SETTAT – TETOUAN – KHOURIBGA – EL JADIDA – KENITRA – KHENIFRA – OUJDA – BOUARFA – ERRACHIDIA – SIDI KACEM – NADOR – OUARZAZATE

    IV- Convocation et déroulement du concours :

    Les candidats présélectionnés par la commission, après étude des dossiers, recevront le moment venu une convocation individuelle contenant les informations nécessaires pour rejoindre les centres réservés aux examens.


    votre commentaire
  • La gendarmerie sauve la «Mécène de Settat» d’une grande arnaque

    Hajja Zahra, la femme d’affaires qui a déboursé 12 millions de dirhams pour construire un lycée et un internat à Ouled Fares, dans la province de Settat, a failli tomber dans les filets d’une bande d’arnaqueurs. Les détails.

    Tout le Maroc ou presque a entendu parler de Najia Nadir. Connue sous le nom de Hajja Zahra, cette femme a récemment signé une convention avec la Province de Settat et le ministère de l’Education nationale afin de financer la construction d’un lycée et la réfection d’une école en préfabriqué, à Ouled Fares, son village natal, le tout pour la coquette somme de 12 millions de dirhams.

    Son histoire, qui a fait le tour des médias, a attiré l’attention d’une bande criminelle qui a voulu profiter de sa générosité, nous apprend le quotidien arabophone Al Akhbar dans sa livraison de ce mercredi 6 mars. 

    Tout à commencé par un appel aux dons. Un homme originaire de la ville de Ben Hmad a sollicité la femme d’affaires pour aider son fils souffrant d’une maladie incurable.

    Selon le média casablancais, l’individu lui aurait demandé une somme de 30.000 dirhams pour des analyses. Najia Nadir n’a pas tardé à répondre à sa requête, avant qu’il ne la sollicite de nouveau pour lui réclamer, cette fois, 600.000 dirhams, prétendant que son enfant devait impérativement subir une opération à l’étranger.

    Sentant l’arnaque à des kilomètres, elle a averti les services de la gendarmerie royale dans le but de lui tendre un piège et lui a fixé un rendez-vous pour lui remettre l’argent. C’est là que les autorités l'ont arrêté et emmené au poste.

    Interrogé par la brigade judiciaire de la gendarmerie royale, le mis en cause a avoué avoir deux complices, un vivant à Casablanca et l’autre à Rabat. Ces derniers ont été interpellés dans un café de la capitale, précise Al Akhbar.

    Ils seront présentés, ce mercredi 6 mars, devant le procureur du Roi près la Cour d’appel de Settat.

    Source : http://fr.le360.ma


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires