• Alerte générale: les FAR mettent le fichier des réservistes à jour

    Les anciens militaires à la retraite et autres réservistes viennent d’être convoqués par les services de la gendarmerie royale pour mettre les renseignements les concernant à jour. Opération de routine ou mobilisation liée aux provocations des séparatistes dans la zone tampon?

    Les Forces armées royales (FAR) seraient-elles en état d’alerte générale? D’aucuns se posent la question depuis la convocation, par les services de la gendarmerie royale, des anciens militaires à la retraite et des officiers réservistes, appelés à livrer deux récentes photos d’identité, une copie de leur carte d’identité nationale (CIN), leur numéro de téléphone, un certificat médical et d’autres informations relatives à leur situation sociale actuelle.

    De même, les services de la gendarmerie royale, notamment les brigades prévôtales, recueillent des informations sur les anciens militaires ayant quitté le territoire national ou ne donnant plus signe de vie, rapporte le quotidien Assabah dans son édition de ce mercredi 1er mars.

    Dans une déclaration au quotidien, un ancien lieutenant a affirmé que de multiples contacts on été établis, ces deux derniers jours, avec les anciens militaires à la retraite et les réservistes, invités à rejoindre les locaux des brigades prévôtales de la gendarmerie royale au niveau de chaque Région.

    Généralement, ces informations sont mises à jour une fois par semestre, sans que l’opération n’attire l’attention de quiconque. Mais son timing, cette fois, a suscité des questions, notamment celle de savoir si elle a un lien avec les provocations des séparatistes dans la zone tampon du Sahara marocain.

    D'ailleurs, fait remarquer le quotidien, les brigades prévôtales de la gendarmerie royale suivent minutieusement la situation des anciens militaires ayant exercé au Sahara marocain entre 1975 et 1991.

    L’effectif des militaires ayant quitté les rangs des FAR après avoir exercé au Sahara marocain est estimé à pas moins de 17.000 (dix-sept-mille) personnes, dont la majorité est encore jeune et en bonne santé. Ces hommes ont acquis une grande expérience sur le terrain, notamment au sein des troisième et sixième Régiment d’infanterie mécanisée (RIM), considérés comme celles des élites des FAR, fait savoir un ancien soldat.

    Source : http://fr.le360.ma

    « La Gendarmerie Royale participe à la lutte contre le trafic illicite des biens culturelsEl Jadida: saisie d'une importante quantité de viande avariée »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :