• Bleus : Les 10 raisons de faire confiance à Varane

     

     

    varane

    PARCE QUE C’EST LE MEILLEUR DEFENSEUR CENTRAL FRANÇAIS DU MOMENT

    Si Raphaël Varane doit être titulaire en équipe de France, c’est parce qu’il est plus performant que les autres Tricolores à son poste.Laurent Koscielny ne traverse pas sa meilleure période à Arsenal. Il n’a joué qu’une minute lors de deux derniers matches des Gunners en championnat. Mamadou Sakho n’a pas été irréprochable à Sochaux (3-2), et Carlo Ancelotti a préféré titulariser Alex face à Valence en Ligue des champions (1-1). Adil Rami est blessé. Seul Mapou Yanga-Mbiwa tire son épingle du jeu avec des bonnes prestations à Newcastle en l’absence de Fabricio Coloccini.

    PARCE QUE PRENDRE LA PLACE DE PEPE, ÇA EN DIT LONG SUR SON NIVEAU

    José Mourinho est un entraîneur extrêmement exigeant. Et pas enclin à donner sa chance à un jeune à un poste aussi important que celui de défenseur central, alors qu’il peut s’appuyer sur une charnière de très haut niveau avec Sergio Ramos et Pepe. Encore plus pour les temps forts de la saison, récemment les matches disputés en Coupe du Roi contre Barcelone et face à Manchester United en Ligue des champions. Pepe a démarré trois de ces quatre rencontres sur le banc, alors que Varane était titulaire à chaque fois. Compte tenu du niveau du Portugais, c’est tout sauf anodin.

    PARCE QU’IL JOUE PLUS DE MATCHES DE HAUT NIVEAU QUE LES AUTRES

    L’Espagne est ce qui se fait de mieux à l’échelle internationale. Pour affronter cet adversaire, il est important d’avoir des joueurs rôdés aux rencontres au plus haut niveau. Depuis le début de l’année 2013, encore plus depuis février, Raphaël Varane est probablement le joueur français le plus habitué à ce type de rendez-vous. Entre les deux matches face au Barça en Coupe du Roi, et la double confrontation face à Manchester United en Ligue des champions, le défenseur du Real Madrid a fait face à des adversaires de plus gros calibre que n’importe quel autre joueur tricolore.

    PARCE QU’IL A UN PROFIL UNIQUE EN DEFENSE

    Raphaël Varane est certainement le défenseur central français le plus complet à l’heure actuelle. Son profil se rapproche davantage de celui de Laurent Koscielny que de celui de Mamadou Sakho, Mapou Yanga-Mbiwa ou Adil Rami. Plutôt libéro que stoppeur, mais avec une dimension athlétique supérieure à celle du joueur d’Arsenal, au niveau de la vitesse et du jeu aérien notamment. Sur un plan purement technique, il offre une perspective de complémentarité unique avec le joueur qui peut lui être associé en défense centrale. Son profil est très intéressant pour Didier Deschamps.

    PARCE QUE LA DEFENSE DES BLEUS A BESOIN D’UN LEADER

    Raphaël Varane n’est pas seulement un défenseur doué, doté de toutes les qualités physiques et techniques requises pour le poste. Face à Barcelone notamment, il dégageait ainsi une certaine aura, une présence rassurante alors que sa jeunesse et son inexpérience dans les Clasicos indiquaient plutôt le phénomène inverse. Son calme, sa sérénité et sa maîtrise ont bluffé tous les observateurs pour un Clasico traditionnellement tendu. A tel point qu’il semblait parfois être le leader de la défense madrilène. C’est justement, entre autres, ce qui fait défaut aux Bleus à l’heure actuelle.

    PARCE QU’IL "DEVIENDRA MEILLEUR QUE BLANC"

    C’est José Mourinho qui le dit. "Raphaël Varane deviendra meilleur que Laurent Blanc", avait annoncé l’entraîneur du Real Madrid après avoir recruté le défenseur français. Une barre très haute pour son joueur. Encore plus dans le cadre d’un rendez-vous face à l’Espagne, qui a particulièrement bien réussi à Blanc en tant que joueur. A une époque où la Roja n’était pas ce qu’elle est devenue, le Président avait affronté la sélection espagnole à quatre reprises. Avec un bilan quasiment parfait : trois victoires, un nul, et un but marqué. Et si Varane faisait encore mieux ?

    PARCE QU’EN PLUS, IL PEUT JOUER 6

    La France ne dispose pas d’un joueur référent en défense centrale au niveau international. Le constat est à peu près identique pour le poste de numéro 6. Si Raphaël Varane s’est imposé au sein de la charnière du Real, il a aussi les qualités pour évoluer dans un rôle de sentinelle devant la défense qu’il a pu occuper à Lens notamment. Sa technique, son sens de l’anticipation et son impact physique sont des qualités non négligeables dans cette optique. Et s’inscrivent plutôt bien dans le cadre d’une confrontation face à l’Espagne, dont le milieu de terrain est le point fort.

    PARCE QUE C’EST L’ESPAGNE, ET QUE ÇA JOUE UN PEU COMME LE BARÇA

    Raphaël Varane serait un atout pour l’équipe de France face à l’Espagne. Au-delà de connaître et d’avoir été confronté à la majorité des joueurs de la sélection espagnole, le Madrilène présente aussi l’avantage d’avoir brillé lors des deux matches de Coupe du Roi face au FC Barcelone (1-1, 1-3), dont l’ossature et le style de jeu sont globalement les mêmes que ceux de l’équipe d’Espagne. Impérial en défense, l’ancien Lensois avait aussi été décisif en attaque avec un but à l’aller et un autre retour. Il peut être l’une des clés d’un éventuel succès des Bleus dans ce rendez-vous capital.

    PARCE QU’IL Y A LA GEORGIE AVANT

    Convoqué à deux reprises en équipe de France, Raphaël Varane n’a cependant pas eu la possibilité de connaître sa première sélection. Elle était attendue face à l’Allemagne, mais une blessure aux ischio-jambiers l’avait contraint à déclarer forfait. La perspective de débuter en bleu face à l’Espagne, championne du monde et double championne d’Europe en titre, peut constituer un risque dans l’esprit de Didier Deschamps. Dans cette optique, la rencontre face à la Géorgie, quatre jours avant le rendez-vous face à la Roja, tombe parfaitement pour lancer Varane dans le grand bain.

    PARCE QUE LE BRESIL N’EST PAS SI LOIN

    Le Brésil, si loin, si proche. L’équipe de France est encore loin d’avoir validé son billet pour la Coupe du monde. Didier Deschamps est logiquement focalisé sur la qualification, pas sur l’événement lui-même. Il ne peut pas non plus oublier que c’est dans un an et trois mois. Pour le sélectionneur, cela signifie qu’il lui reste une dizaine de matches pour préparer son groupe à cette échéance éventuelle. Dans cette optique, le timing pour lancer Varane dans le bain tricolore semble idéal. Cela lui laisse le temps d’évaluer si le Madrilène peut être le leader de sa défense au Mondial, en cas de qualification.  

    Source : http://www.eurosport.fr

    « Arrestation à Al Hoceima des kidnappeurs d'une personne à Bab BerradUn client mystère commande un million de BlackBerry Z10 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :