• Consortium des forces de la FIEP

     

    fiep_logo

    Certes les forces de police à caractère militaire de la FIEP, actuellement au nombre de huit, ont été longuement évoquées dans les articles précédents. Il serait cependant utile d’en donner un aperçu historique et organisationnel, à travers la présente mosaïque pour satisfaire davantage la curiosité de nos lecteurs.

    La Gendarmerie Nationale Française

     

    Gendarmerie nationale France

    La Gendarmerie Nationale française est héritière des compagnies de la maréchaussée dont l’existence remonte au Moyen Age. Compétente sur l’ensemble du territoire, villes et campagnes confondues, elle consacre plus du tiers de son activité aux missions judiciaires. Le reste est dévolu aux missions de police administrative, police militaire et de défense.

    La Gendarmerie Nationale compte un effectif de près de 100000 hommes et femmes. Elle est organisée en régions, légions, groupements de gendarmerie départementale et mobile, compagnies et brigades. Elle englobe aussi des unités spécialisées terrestres, aériennes et maritimes, et des formations hors métropole.

    La ‘‘Guardia Civil’’ Espagnole

     

    Guardia civil Espagne

    La Garde Civile espagnole a été fondée en 1844. C’est une institution à caractère militaire faisant partie des Forces de Sécurité de l'État. Elle a pour mission de protéger le libre exercice des droits et libertés et de garantir la sécurité des citoyens.

    La Garde Civile, qui dénombre 70.000 personnes, est compétente sur tout le territoire espagnol ; eaux territoriales incluses. Au niveau central, la Direction Générale de la Garde Civile se structure en trois sous-directions Générales : d'Opérations, de Personnel et d'Appui. Au niveau périphérique, elle est constituée en Zones, Commandements, Compagnies et Postes en plus d’unités spécialisées.

    L'Arme des carabiniers Italiens

     

    Carabinieris Italie

    L’Arme des Carabiniers trouve son origine dans la Légion de Gendarmerie impériale créée en 1804 à Milan par Napoléon. Elle deviendra en 1922 une force à statut militaire ayant à sa charge de faire respecter la sécurité publique et l’exécution des lois. Compétente aussi bien en zones rurales qu’urbaines, elle remplit les missions traditionnelles de gendarmerie ainsi que celles de défense. Dans le cadre de la police administrative, quoique le maintien de l'ordre soit du ressort de la police, les carabiniers peuvent être mis à contribution sur demande des autorités civiles. D’un effectif de l’ordre de 110.000 éléments (dont 14.000 appelés), elle est structurée en divisions, régions, commandements provinciaux, compagnies et brigades. Une division particulière regroupe les unités mobiles et spécialisées.

    La Garde Nationale Républicaine Portugaise

     

    Guarda Nacional Republicana Portugal

    Instituée au XIXème siècle, la Garde Nationale Républicaine portugaise est une force à statut militaire. Elle assure des missions de police, de sécurité de l'Etat et des missions à caractère militaire. En ce qui concerne la police de la circulation routière, l'assistance, le secours et le maintien de l'ordre public, elles sont remplies sous la coupe du Ministère de l'Intérieur, en liaison avec les forces de police. D’un potentiel humain avoisinant les 26 000 personnes réparties entre officiers, sous officiers et hommes du rang, elle est articulée en formations :

    • départementales subdivisées en régions militaires, groupements, compagnies et brigades ;
    • routières, structurées en groupements, compagnies et sous détachements ;
    • fiscales, comprenant des groupes, des compagnies, des sous détachements et des brigades.

     Elle compte également un régiment d'infanterie et un régiment de cavalerie, basés à Lisbonne.

    La "Jandarma" Turque

     

    Jandarma Turquie

    Benjamine des forces de sécurité et de maintien de l'ordre ottomanes (Karakullukçu), la Gendarmerie Turque a été créée en 1839 sur le modèle de a maréchaussée française. Elle reçoit l’appellation de «Jandarma» en 1879. Son organisation et son caractère militaire sont définis en 1930 et adaptés aux nouvelles exigences en 1983. Ses missions sont administratives, judiciaires, militaires et diverses. La Jandarma, forte de 275.000 hommes, est articulée en douze régions militaires. Elle se répartit en deux subdivisions majeures, la gendarmerie départementale et la gendarmerie commando. Elle comprend des unités spécialisées, de protection, de surveillance, de circulation routière, de mobile et une force aérienne constituée à base d'hélicoptères.

    La Maréchaussée Royale Hollandaise

     

    koninklijke marechaussee Pays bas

    La Maréchaussée voit le jour au début du au XIXème siècle sous l’appellation ‘‘Gendarmerie’’, elle prendra définitivement, en 1818 le nom de Maréchaussée. Incorporée en 1940 à la police civile par les occupants allemands, elle retrouvera son caractère militaire à la libération.

    La Maréchaussée Royale néerlandaise assure les missions de police, au sein de la totalité des forces armées du pays, la surveillance des frontières, des palais Royaux, de la banque centrale et a également à sa charge les escortes et les honneurs.

    Ses effectifs sont de l’ordre de 7000 éléments, elle est articulée en 06 districts territoriaux et compte plusieurs unités spécialisées.

    La Gendarmerie Roumaine

     

    Jandarmeria Romana Roumanie

    La Gendarmerie Roumaine a été créée en 1850, elle se dénommait à l’époque «Légion pour la réforme du corps des serviteurs gendarmes». Dissoute en en 1949, elle a é reconstituée en juillet 1990, suivant le modèle français.

    La gendarmerie Roumaine qui a renforcé sa position, en 1998 au sein des forces de sécurité du pays a pour missions essentielles : la protection des points sensibles, le maintien de l’ordre public et la police rurale. Ses effectifs sont de l’ordre de 50 000 hommes, dont 70% d’appelés. Ce chiffre pourrait atteindre, en 2005 – selon les prévisions - les 90 000.

    Cette force à intégré récemment en 2002 le consortium des forces de police à caractère militaire, élargissant ainsi les frontières de la coopération. Nous souhaitons la bienvenue à cette dynamique et jeune Gendarmerie.

    La Gendarmerie Royale Marocaine

     

    Gendarmerie Royale Maroc

    Créée au lendemain de l’indépendance en1957, la Gendarmerie Royale, qui fait partie intégrante des Forces Armées Royales, est une force publique chargée de veiller à la sûreté publique, au maintien de l’ordre et à l’exécution des lois.

    Bien que son action s’exerce sur toute l’étendue du Royaume, elle est particulièrement destinée à la sûreté des campagnes et des voies de communications. Elle remplit les missions de police judiciaire, administrative, militaire et de défense.

    Comptant près de 20 000 hommes, officiers et sous-officiers confondus, la G.R. est subdivisée en trois composantes : la territoriale, la mobile et la G.R de l’Air et maritime ; auxquelles s’ajoutent les unités spécialisées. Régions, compagnies et brigades forment l’ossature de la Gendarmerie territoriale alors que les unités constituées sont structurées en groupements, escadrons et pelotons.

     

    Source : La revue de la Gendarmerie Royale, N°1, Avril 2003

    « Insignes de la GendarmerieMembres FIEP »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :