• Bientôt des drones chez les gendarmes pour le contrôle de la sécurité routière au Maroc

    Soyez vigilants. Un nouvel outil efficace pour lutter contre l’insécurité routière. Dans une démonstration diffusée par la chaîne TV Al Aoula, la Gendarmerie royale a mis à l’essai, près de Bouznika, un drone doté d’une caméra, servant à visualiser en direct les conditions de circulation sur les autoroutes au Maroc.

    Bientôt des drones chez les gendarmes pour le contrôle de la sécurité routière au Maroc

    Ce dispositif servira non seulement à repérer les conducteurs en infraction qui échappent au radar, « mais également à détecter les accidents qui surviennent sur la route », a expliqué un gendarme à la chaîne de rue El Brihi.

    Bientôt des drones chez les gendarmes pour le contrôle de la sécurité routière au Maroc

    C’est fini, plus de laxisme avec les chauffards sur les autoroutes du Royaume.

    Bientôt des drones chez les gendarmes pour le contrôle de la sécurité routière au Maroc

    Source : http://article19.ma

     

     


    votre commentaire
  • Sidi Bennour : la Gendarmerie Royale arrête l’un desplus grands trafiquants de drogue de la région

    Les éléments de la Gendarmerie Royale de Sidi Bennour ont mis fin, au cours de cette semaine, à la cavale d’un des plus grands trafiquants de drogue de la région de Doukkala, surnommé « Moul El Beghla ».

    Après plus d’un mois de surveillance à douar Lamsakhna, à Sidi Benour, le mis en cause a été arrêté en possession d’une quantité importante de drogue. Selon des sources locales, les éléments de la Gendarmerie Royale ont encerclé la maison du suspect et de son assistant et les ont ensuite arrêtés. Non seulement ont-ils saisi de la drogue, mais aussi du tabac de contrebande et de la résine de cannabis.

    Les mêmes sources ont souligné que plus de 45 mandats d’arrêt avaient été émis contre le trafiquant de drogue par la Division régionale de la Police Judiciaire de Sidi Bennour, la Gendarmerie Royale de Sidi Bennour, ainsi que celle d’Ifni.

    Source : https://www.barlamane.com


    votre commentaire
  • Dakhla: Arrestation de 29 immigrés clandestins

    Des éléments de la gendarmerie royale, en collaboration avec les autorités locales, ont interpellé, jeudi à Ntireft (nord de Dakhla), 29 immigrés clandestins dont 25 originaires de l'Afrique subsaharienne et quatre Marocains, à bord d'une barque de pêche artisanale, a-t-on appris de source sécuritaire.

    Cette opération s'inscrit dans le cadre de la coordination menée entre les différents départements sécuritaires en vue de lutter contre le fléau de l’immigration clandestine, indique la même source, faisant observer que l’opération a permis la saisie de plusieurs moyens logistiques utilisés dans les opérations d’immigration clandestines, dont deux motogodilles et trois bidons de carburant.

    Les recherches et investigations sont toujours en cours pour élucider les circonstances de cette affaire ainsi que les personnes qui y sont impliquées, précise-t-on de même source.

    Source : https://www.mapnews.ma


    votre commentaire
  • La ville de Safi s’est réveillée, samedi 29 décembre dernier, avec l’annonce du renversement d’un canot de pêche artisanale au large du littoral à bord duquel se trouvaient 5 marins.

    Une large opération de ratissage des côtes safiotes a été lancée par les éléments de la Gendarmerie royale et de la marine royale, sans résultats pour l’instant.

    Les autorités de la ville avaient reçu dimanche au matin une alerte de disparition du canot « Bouallam » et des cinq marins à bord, vraisemblablement emportés par les vagues.

    Cette partie du littoral Atlantique connaît plusieurs épisodes de noyade des pêcheurs partis récupérer les filets de pêche au large, sans possibilité de retour en raison de la forte houle.

    Source : https://www.bladi.net


    votre commentaire
  • Horrible meurtre d’un sexagénaire au sud du Maroc

    La Gendarmerie royale est parvenue à démêler le fil de l’horrible homicide perpétré à Ighrem, vers la fin du mois de novembre. Un sexagénaire a été ligoté et jeté dans une fosse dans la province de Taroudant, avant d’être brûlé vif.

    Un avis de disparition a été lancé par la famille de la victime, qui a quitté le domicile familial dans des circonstances mystérieuses, aux services de sécurité de la ville. Sa dépouille a été retrouvée une semaine plus tard au fond d’un gouffre.

    Selon les éléments de l’enquête, l’auteur du crime, un déséquilibré mental aux nombreux antécédents judiciaires, avait entraîné le sexagénaire chez lui avant de l’agresser et lui enchaîner les pieds et les bras.

    Il l’avait ensuite conduit dans un endroit désert et l’a jeté dans un fossé profond. En lui mettant le feu au corps, il contemplait sa victime s’immoler en attisant le feu progressivement à l’aide d’une botte de foin.

    Source : https://www.bladi.net


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires