• La gendarmerie royale de Fès a saisi, vendredi, une grande quantité de cigarettes de contrebande dont la valeur est estimée sur le marché à près de 1,2 million Dh.

    La marchandise a été saisie dans une fourgonnette, immatriculée à l'étranger, et venant par autoroute de la région de l'Oriental.
    Après une course poursuite avec les éléments de la gendarmerie royale, le chauffeur et son complice ont abandonné le véhicule à l'entrée de la ville de Fès avant de prendre la fuite.

    Source : http://www.lopinion.ma


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Les unes des revues de la Gendarmerie Royale marocaine, le premier numéro était vendu en kiosque en Avril 2003!
    Voir la galerie

    votre commentaire
  • Créée en 1957, la Gendarmerie Royale, force de police à caractère militaire faisant partie intégrante des Forces Armées Royales, a su développer durant les quatre décennies écoulées, une place de choix en tant qu’entité appréciée sur l’échiquier policier international. Depuis sa naissance, elle n’a ménagé aucun effort pour encourager l’ouverture et le dialogue avec les autres institutions policières étrangères : Visites d’informations mutuelles, hautes études militaires, stages de formation ou de perfectionnement, jumelages d’Ecoles. A titre indicatif, la Gendarmerie Royale a accueilli, depuis la création de sa propre Ecole d’Application en 1975, de nombreux stagiaires, notamment du continent africain. De nos jours, grâce aux efforts soutenus par le Commandement de l’Arme, elle a été admise au sein de la FIEP. Plus encore, elle a l’honneur en cette année 2003 d’assurer la présidence de cette prestigieuse association d’autant plus qu’elle est l’unique membre issu du bassin Sudméditerranéen.

    Consciente de l’obligation, en ce début du troisième millénaire, de bien gérer ses relations avec les acteurs professionnels tant nationaux qu’internationaux et de les pérenniser dans le respect de la légalité, la GR a crée le Service des Relations Extérieures et de la Communication (SCREC) commandé par un Général de Brigade. Ainsi, depuis son intégration à la FIEP, elle ne cesse de consolider sa place au sein de l’organisation et plusieurs mesures concrètes, traduisant la volonté de la GR de s’ouvrir à l’extérieur, ont vu le jour. Durant le mois de juin 2002, en Turquie, la GR, par les représentants de ses Ecoles, a saisi encore une fois l’opportunité pour faire part aux délégations participantes de sa disposition à collaborer sans réserve pour améliorer la formation et promouvoir la recherche au sein de la FIEP.

    Au cours de son intervention, la délégation nationale a émis des recommandations relatives à l’échange de visites, la création d’un site ‘‘Ecoles FIEP’’, la programmation d’exercices combinées, l’échange de documentation et le détachement mutuel d’instructeurs. Ces propositions ont trouvé un écho favorable de la part des participants de la rencontre, traduit par la signature d’un engagement de jumelage entre l’Ecole Royale des Officiers de Gendarmerie (EROG) de Casablanca et L’Ecole de la Jandarma Turque. Ce jumelage, à l’actif de la présidence de la Turquie, devrait catalyser d’autres initiatives qui laisseront l’emprunte de la présidence, cette année, par la Gendarmerie Royale.

     

    Source : La revue de la Gendarmerie Royale, N°1, Avril 2003


    votre commentaire
  • La Gendarmerie Royale a arrêté récemment trois personnes en provenance d'Ethiopie et de Guinée Conakry qui travaillaient de manière illégale au Maroc.Ces arrestations ont été opérées, le 27 août dernier, dans le cadre de la lutte contre l'emploi et l'hébérgement des migrants clandestins.Ainsi, la Gendarmerie Royale de Skhirat a arrêté un ressortissant éthiopien qui était employé en qualité d'ouvrier dans cette ville, alors que deux ressortissants de Guinée Conakry, qui travaillaient comme ouvriers à Sidi Bernoussi, ont été arrêtés par la Gendarmerie Royale de Mediouna (Région de Casablanca).

    Les trois migrants clandestins et leurs employeurs ont été présentés à la justice.

    Source : http://www.aujourdhui.ma


    votre commentaire