• Les services de la Gendarmerie royale ont procédé à l’arrestation de deux subsahariens impliqués dans l’organisation d’une opération d’immigration irrégulière au niveau de la commune Ras El-Ma à Nador, indiquent les autorités de la préfecture de la province de Nador.

    Ces arrestations interviennent suite aux investigations et recherches menées par les services de la Gendarmerie royale après la mise en échec, mardi, d’une opération d’immigration clandestine de 58 personnes issues de pays subsahariens, à bord d’une embarcation pneumatique au large de la mer au niveau de la commune de Ras El-Ma, relevant de la province de Nador, ajoute la même source.

    L’enquête menée sous la supervision du parquet général compétent a dévoilé que les deux mis en cause ont reçu des sommes d’argent en contrepartie de leur acte, ajoute-t-on, notant que les recherches se poursuivent pour identifier et appréhender les autres personnes impliquées dans ces actes criminels.

    Grâce aux efforts consentis pas les services sécuritaires, pas moins de 230 personnes, dont des Marocains et des Subsahariens impliqués dans l’organisation d’opérations d’immigration clandestines, ont été arrêtées et présentées devant la justice depuis le début de l’année, conclut le communiqué.

    Source : www.lesiteinfo.com


    votre commentaire
  • Tassoultante : Un faux fkih mis sous les verrous

    Les éléments de la gendarmerie royale de Tassoultante, à Marrakech, ont mis fin aux activités charlatanesques d’un présumé fkih.  

    C’était le dimanche dernier quand l’une de ses victimes, un père de famille auquel il a prétendu avoir la possibilité d’extraire un trésor enterré dans sa ferme située dans la région de Kelaât Sraghna contre une somme de 200 mille dirhams, l’a croisé à l’entrée de la mosquée Chrifia juste après la prière d’Al-Asr. Il l’a tenu par le cou tout en sollicitant les fidèles qui venaient d’accomplir la prière de l’aider à l’immobiliser jusqu’à l’arrivée des gendarmes.

    Effectivement, ces derniers se sont dépêchés sur les lieux pour conduire le faux fkih au poste pour être soumis aux interrogatoires. Il s’est avéré qu’il faisait l’objet d’une note de recherche à l’échelle nationale pour escroquerie.

    Source : http://aujourdhui.ma


    votre commentaire
  • Bouskoura: des immeubles construits avec de fausses autorisations

    Une véritable affaire d'escroquerie qui ressuscite le phénomène de spoliation immobilière à Casablanca. Aidée de responsables administratifs, une mafia fait de la ville nouvelle de Bouskoura son terrain de prédilection.

    A Bouskoura, des propriétaires de lots de terrains se sont réveillés sur une réalité choquante: des suspects sont parvenus à conserver leurs propriétés immobilières à leur insu et ce, avec la complicité de responsables administratifs dans les services de cadastre et de conservation foncière, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition de mardi 7 août.

    Une enquête a été ouverte par la Gendarmerie royale dans cette affaire de faux plans et de fausses autorisations émis par le conseil municipal de Bouskoura. D'autres cas d'escroquerie de terrains moyennant de faux documents seront révélés par l'enquête.

    Dans ce sens, les éléments de la Gendarmerie ont entendu les suspects qui ont déjà été impliqués dans des affaires semblables. Ainsi, certains avaient mis la main sur des lots de terrains dont les propriétaires sont en majorité des résidents français ou des Marocains résidant à l'étranger.

    Les investigations ont permis de découvrir ces affaires d'escroquerie dont sont impliqués des responsables administratifs. Ces derniers n'auraient pas effectué de révisions fiscales aux propriétés immobilières spoliées.

    Source : www.h24info.ma


    votre commentaire
  • Le Commandant de la Gendarmerie royale promu au grade de Général de corps d'armée

    Mohamed Haramou, Commandant de la Gendarmerie Royale, a été promu au grade de Général de corps d'armée par le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d'état-major général des Forces armées royales. Il est désormais le seul, avec Abdelfettah Louarrak, à détenir le grade de Général 4 étoiles.

    Belle consécration pour le Commandant de la Gendarmerie Royale. Mohamed Haramou a été promu Général de corps d'armée par le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d'état-major général des Forces armées royales, indique à le360 une source militaire.

    La promotion de l'ex-Général de division a eu lieu à l'occasion de la prestation de serment des officiers des grandes écoles militaires et paramilitaires, qui s'est déroulée hier mardi 31 juillet à la Place du Mechouar du Palais Royal de Tétouan.

    Mohamed Haramou est désormais le seul, avec Abdelfettah Louarrak, Inspecteur général des Forces armées royales, à détenir le grade de Général de corps d'armée (Général 4 Etoiles).

    Maintetant, est-il encore besoin de présenter Mohamed Haramou?

    Surnommé "le poulain" de Hosni Benslimane par ceux qui l'ont côtoyé, Haramou est né à Taza il y a 53 ans. Il est marié et père de deux enfants. Selon ses proches, il a souhaité intégrer les rangs des Forces armées royales (FAR) dès son plus jeune âge. Son vœu a été exaucé: il est sorti sous-lieutenant de gendarmerie de l'Académie royale militaire.

    Mohamed Haramou a vite été repéré par le général Hosni Benslimane qui l'incorpore au sein du Groupement d'escadrons d'honneur (GEH), une des principales structures de la Gendarmerie Royale, à côté du Groupement de sécurité et d'intervention de la gendarmerie (GSIGR).

    Source : http://fr.le360.ma


    votre commentaire
  • Un incendie de forêt à l’Oukaimden totalement maîtrisé

    L’incendie qui s’est déclaré samedi dernier dans la forêt d’Ourika relevant de la commune rurale de l’Oukaimden (province d’Al Haouz) a été totalement maîtrisé, le même jour, selon un communiqué de la Direction régionale des eaux et forêts et la lutte contre la désertification du Haut Atlas à Marrakech parvenu mardi à la MAP.

    Malgré un contexte qui se profilait difficile avec un relief accidenté et des formations arborées extrêmement inflammables (essentiellement de pin maritime), les services de la Direction régionale du Haut-Commissariat aux eaux et forêts et de la lutte contre la désertification du Haut Atlas, de la Protection civile, des Forces auxiliaires, de la Gendarmerie Royale, des autorités locales ainsi que la population locale ont su, au bout de 5 heures, contenir l’incendie avec la célérité requise pour que ce feu de sol ne s’amplifie pas et reste maîtrisable, souligne le communiqué.

    L’incendie a touché une superficie de plus d’un hectare, constituée de débris d’aiguilles de pin maritime qui forment une litière sur le sol avec quelques arbres léchées, précise la même source, ajoutant que la sensibilisation des visiteurs et des habitants à ce danger, et plus particulièrement des riverains des zones à risque, "est toujours nécessaire" pour limiter leur vulnérabilité ainsi que la probabilité d’un départ d’incendie.

    Lors des Comités provinciaux et locaux, organisés durant le mois de mai dernier aux Cercles et Pachaliks relevant d'Al Haouz, l’action de la sensibilisation et la prévention contre les feux de forêts est au centre du plan d’action définie à l’échelon de la province. Des actions, entre autres, qui se conforment aux directives de la stratégie du Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification en matière de prévention et de lutte contre les feux de forêts.

    Une mobilisation et une vigilance de tous les partenaires aux risques de feux de forêts est portée à son degré maximal durant cette période d’incendie.

    Source : https://www.h24info.ma


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique