• Had Soualem : Démantèlement d’une bande de cambrioleurs

    Les éléments de la Gendarmerie Royale de Had Soualem, province de Berrechid, ont démantelé une bande de malfaiteurs spécialisée dans le cambriolage des locaux à usage d’habitation en mettant hors d’état de nuire deux membres de la bande. 

    Trois autres membres sont activement recherchés par les limiers de la gendarmerie royale de la région. La dernière opération perpétrée, apprend-on d’une source judiciaire, remonte à quelques jours, quand les membres de cette bande sont arrivés à cambrioler la demeure d’une mère de famille située à Had Soualem en mettant la main sur sa voiture et une somme d’argent. En effet, dès la première opération, les investigations ont été engagées par les gendarmes pour être soldées par l’arrestation de deux malfrats, membres de la bande.

    La voiture volée a été saisie. Soumis aux interrogatoires, les trois mis en cause qui ont été traduits devant le procureur du Roi près la Cour d’appel de Settat ont révélé les identités des trois autres membres de la bande.

    Source :http://aujourdhui.ma


    votre commentaire
  • La gendarmerie royale de Témara a arrêté ce mercredi deux individus soupçonnés d'escroquerie à l'encontre d'une femme

    La Gendarmerie Royale de Témara a arrêté ce mercredi deux individus soupçonnés d'escroquerie à l'encontre d'une femme, a indiqué le procureur général près la Cour d'appel de Rabat.

    Selon le parquet général, cette arrestation «fait suite à la diffusion d'une vidéo dans laquelle une femme a dénoncé une affaire d'escroquerie dont elle a été récemment victime».

    Une enquête judiciaire, ouverte après la plainte de cette femme, a conclu à l'interpellation des deux hommes placés en garde à vue.

    La gendarmerie royale de Témara a décidé d'étendre ses investigations en vue d'arrêter d'éventuels complices dans cette affaire, ajoute le procureur général.

    Les  autorités de Témara mènent des efforts ces derniers mois pour réduire le taux de criminalité qui préoccupe les habitants de la ville et ses environs.

    Source : http://www.marokino.info


    votre commentaire
  • Tétouan: attaque contre des poissonniers, la gendarmerie intervient

    La Gendarmerie Royale de la commune Bni Hssayn, à Tétouan, a inculpé le 23 mai des dizaines de personnes impliquées dans l’agression de vendeurs de poissons dans un marché et la destruction de leurs marchandises.

    Les autorités se sont mobilisées suite à la plainte déposée par les marchands violentés et dont la marchandise a été totalement endommagée après l’attaque.

    Si le nombre des arrestations n’a pas été donné, la gendarmerie est actuellement en train d’interroger tous les inculpés sous la supervision du parquet général. En parallèle, les recherches sont en cours pour mettre la main sur d’autres personnes impliquées dans cette affaire.

    Depuis le début de Ramadan, les prix du poisson ont incroyablement grimpé, poussant certaines parties à appeler au boycott. Si cette campagne n’a pas eu le succès escompté, certains jeunes ont préféré prendre les choses en main et détruire les marchandises de vendeurs, défavorisés pour la plupart, pour dénoncer la hausse des prix.

    Source : https://www.lesiteinfo.com


    votre commentaire
  • Visa Schengen: une affaire de falsification éclate à Agadir

    La gendarmerie royale de Tiznit a procédé à l’arrestation de deux individus pour une affaire de falsification de documents administratifs pour l’obtention de visas Schengen.

    Selon des sources de Le Site info, le Consulat de France à Agadir a découvert plusieurs documents falsifiés dans le dossier d’un demandeur de visa, ce qui l’a poussé à porter l’affaire devant la justice.

    Et d’ajouter que le principal intéressé est un vingtenaire, originaire de la commune El Maader, province de Tiznit. Ce dernier a présenté un acte de mariage et un certificat d’immatriculation au Registre de commerce falsifiés.

    Aussitôt saisi, le parquet général a immédiatement ordonné l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances de cette affaire, ce qui a conduit à l’arrestation de deux faussaires de documents officiels. Ces derniers ont été placés en détention provisoire à la prison locale de Tiznit, sur instruction du parquet, avant d’être déférés devant la justice pour répondre de leurs forfaits, alors que le demandeur de visa est poursuivi en état de liberté.

    Par ailleurs, une troisième personne est actuellement recherchée dans le cadre de cette affaire.

    Source : http://www.lesiteinfo.com


    votre commentaire
  • Renforcement sécuritaire dans les aéroports du Maroc

    Des rapports sécuritaires alertent sur l’éventualité de différents risques menaçant les aéroports marocains. Pour contrecarrer tout potentiel danger, des cellules de crises ont été créées, rapporte le quotidien Al Massae de ce lundi 7 mai.
    Celles-ci se composent, d’après une source concordante du journal, de forces de l’ordre, de brigades de la gendarmerie royale, d’éléments de la protection civile, ainsi que de toutes les parties prenantes intervenant en cas d’alerte générale.
    La même source affirme que les Forces royales air seront de la partie et ce, pour la première fois, au sein de ces cellules de crise exerçant dans les grands aéroports du Royaume, à l’instar de l’aéroport Mohammed V de Casablanca et celui de Rabat-Salé.
    Dans ce cadre, un programme a été établi, concernant toutes les parties prenantes, afin d’évaluer l’efficience des règles de sécurité à l’intérieur des aéroports marocains, ainsi que leur harmonisation. A cet effet, des exercices sont prévus et visent l’intervention de brigades spéciales, en cas de besoin, ce qui constitue également une première pour nos aéroports.
    Ainsi, une réunion de la cellule de crise a eu lieu à la direction de l’aéroport Rabat-Salé entre toutes les composantes concernées. Un exercice de simulation de prise d’otages a été fait et c’est un élément de la gendarmerie royale qui a été chargé de mener les pourparlers avec de fictifs auteurs. Le déroulement de ces négociations a été enregistré dans le but d’évaluer les arguments utilisés et leur impact sur une possible intervention sécuritaire ou une renonciation des preneurs d’otages à leur dessein. De même que l’exercice de simulation a comporté la présence d’équipes médicales.
    Tout cela entre dans le cadre du Programme national de sûreté relative à la protection de l’aviation civile, sous l’égide de la Direction de l’aéronautique civile, rattaché au ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique. Ceci, en collaboration étroite avec tous les partenaires dont la mission est la sécurité des aéroports. Et celui de Rabat-Salé a été choisi cette année comme terrain d’expérimentation de cette importante opération sécuritaire.

    Source : http://www.lesiteinfo.com


    votre commentaire